Haïti cherche à faire revivre l'agriculture à travers un accord nourriture contre pétrole avec le Venezuela

Publié le dans Joseph Guyler Delva (author)

Le gouvernement d'Haïti cherche à stimuler le secteur de l'agriculture à travers un accord qui permettrait à ce pays pauvre des Caraïbes d'investir des fonds dus au Venezuela, pour les importations de carburant, dans des projets de production alimentaire massive et de payer une partie des factures pétrolières avec des exportations alimentaires, a-t-on appris de source officielle.

En 2005, le président vénézuélien, Hugo Chavez, a lancé l'accord PetroCaribe qui a permis à des pays membres d'Amérique latine et des Caraïbes de payer immédiatement 60% de la facture pétrolière tandis que les 40% restants sont financés à un taux d'intérêt de un pour cent, payable sur 25 ans.

Le président haïtien Michel Martelly et le Premier Ministre Laurent Lamothe ont engagé des pourparlers avec le nouveau leadership du Venezuela pour permettre à Haïti de faire partie d'un programme nourriture contre pétrole, déjà expérimenté avec quelques autres membres de PetroCaribe, dont la Guyane.

"Nous avons parlé avec les autorités vénézuéliennes en vue de trouver un accord qui permettra à Haïti de payer les factures de carburant avec des produits alimentaires fabriqués en Haïti», a déclaré Lamothe à HCNN lundi.

"Donc, l'argent que nous aurions à payer au Venezuela serait plutôt investi dans le secteur de l'agriculture pour accroître considérablement la production, créer des emplois et exporter de d'appréciables produits alimentaires bio à notre créancier", a expliqué Lamothe.

Le Venezuela et la Guyane ont renouvelé plus tôt cette année un accord de riz contre pétrole pour 130 millions de dollars et les agriculteurs Guyanais ont exporté l'an dernier plus de 400.000 tonnes de riz à la République Bolivarienne, à 640 $ la tonne

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, qui a récemment succédé à feu le président Chavez, devrait se rendre en Haïti mardi pour visiter personnellement les travaux sociaux et infrastructurels réalisés par le Gouvernement Haïtien avec des fonds générés par PetroCaribe et pour vérifier les progrès accomplis.

Après la mort de Chavez, de nombreux dirigeants des Caraïbes avaient craint que leur pays pourraient perdre les avantages de l'accord Petrocaribe, mais Maduro a renouvelé rapidement la détermination de son administration à honorer les engagements pris par son prédécesseur, connu pour avoir été son ancien mentor.

Maduro est en visite en Haïti avant de s'envoler pour le Nicaragua où lui et les dirigeants des pays membres de PetroCaribe discuteront des voies et moyens d'établir une zone économique PetroCaribe pour favoriser le développement et l'intégration économique dans la région. Le sommet aura lieu le 29 Juin à Managua.

Le communiqué publié par le palais présidentiel, annonçant la visite du président Maduro, n'a pas précisé la durée de son séjour dans le pays.

En 2012, les pays qui font partie de PetroCaribe ont reçu plus de 100.000 barils de pétrole par jour, selon les chiffres publiés par les autorités vénézuéliennes.

Response(s) to “Haïti cherche à faire revivre l'agriculture à travers un accord nourriture contre pétrole avec le Venezuela”