Haïti et la Rép. Dom. envisagent de passer un traité d'extradition pour combattre la criminalité

Publié le dans Joe Colas (author)

JUAN-DOLIO, Dom. Rep. (HCNN) - Haïti et la République dominicaine ont engagé des pourparlers sur la nécessité pour les gouvernements de signer un traité d'extradition en vue de permettre aux autorités compétentes d'arrêter et de poursuivre les criminels des deux côtés de la frontière, qui auraient pris refuge  dans l'un de ces pays des Caraïbes qui se partagent l'île d'Hispaniola. 
   Au cours de pourparlers bilatéraux jeudi dans le quartier de Juan-Dolio en République Dominicaine, les délégations des deux pays ont convenu de la nécessité d'adopter un traité d'extradition pour combattre la criminalité et poursuivre les bandits qui fuiraient l'un ou l'autre territoire.

"Les parties ont discuté d’un thème pour lequel la collaboration est d’une grande importance," ont déclaré les représentants des deux délégations dans un communiqué, daté du 10 juillet.

 "La nécessité de conclure un traité d’extradition permettant la poursuite des nationaux fugitifs se refugiant sur le territoire de l’un ou de l’autre pays," lit-on dans le communiqué.

 La délégation haitienne était dirigée par le Premier ministre Laurent Lamothe, tandis que celle de la République Dominicaine était conduite par le ministre à la Présidence, Gustavo Montalvo.
 Des criminels traversent souvent la frontière pour fuir la justice de leur pays. Ils essaient souvent de changer d'identité une fois arrivés en territoire voisin pour éviter d'être attrapés. 
Le Premier ministre Laurent Lamothe et le chef de la police d'Haïti, Godson Orelus, a récemment annoncé une baisse significative des activités criminelles dans le pays. 
Le nombre de cas d'enlèvements a diminué de 88% au cours des 6 premiers mois de 2014, comparativement à la même période l'an dernier, selon Laurent Lamothe.

 

 

 

Response(s) to “Haïti et la Rép. Dom. envisagent de passer un traité d'extradition pour combattre la criminalité ”